Patrimoine d'Erquy

vignette
picto
La plage de Caroual
La plage de Caroual. Carte postale. - Saint-Brieuc, coll. : A. Waron, s.d. [ca 1930], dim. : 9 x 14, sépia.

Par : Archives départementales d

vignette
picto
Viaduc d'Erquy..
Viaduc d'Erquy... Carte postale. - Saint-Brieuc, coll. : E. Hamonic, s.d. [ca 1917-1925], dim. : 9 x 14, noir et blanc.

Par : Archives départementales d

vignette
picto
Château de Bien-Assis, façade sud
Château de Bien-Assis, façade sud. Carte postale. - Saint-Brieuc, coll. : A. Waron, s.d. [ca 1904-1908], dim. : 9 x 14, noir et blanc.

Par : Archives départementales d

vignette
picto
[Port d'Herqui ; Isle Saint Michel]
Ancien possesseur : Argenson, Antoine-René de Voyer (1722-1787 ; marquis de Paulmy d'). Ancien possesseur

Par : Gallica

vignette
picto
Scottisch

Par : Dastum

vignette
picto
L'amanda
Une fête à Erquy

Par : Dastum

vignette
picto
Erquy : Le port

Par : Dastum

vignette
picto
Erquy : Le port

Par : Dastum

vignette
picto
La digue
La digue. Carte postale. - S.l., s.d. [ca 1910-1920], dim. : 9 x 14, noir et blanc.

Par : Archives départementales d

vignette
picto
Erquy : Procession de la Fete Dieu

Par : Dastum

vignette
picto
La pêche à la coquille Saint-Jacques en Bretagne
La saison de pêche à la coquille Saint-Jacques a lieu d'octobre à mars, sur le littoral ouest de la France. Des pêcheurs d'Erquy et Brest, principaux ports à la coquille en Bretagne, expliquent leurs conditions de travail et leurs méthodes de pêche.

Par : INA

vignette
picto
Vue générale
Vue générale. Carte postale. - S.l., ed. : E.D., s.d. [ca 1904-1908], dim. : 9 x 14, noir et blanc.

Par : Archives départementales d

vignette
picto
Vue du port
Vue du port. Carte postale. - S.l., ed. : E.D., s.d. [ca 1904-1908], dim. : 9 x 14, noir et blanc.

Par : Archives départementales d

vignette
picto
Capote des paysannes du littoral, regions d'Erquy,

Par : Dastum

vignette
picto
Vue sur les carrières
Vue sur les carrières. Photographe : N.D. Carte postale. - S.l., s.d. [ca 1910-1920], dim. : 9 x 14, noir et blanc.

Par : Archives départementales d

vignette
picto
L'industrie des carrieres de gres d'Erquy, le jet

Par : Dastum

vignette
picto
Entrée de la grotte de Galimoneux
Entrée de la grotte de Galimoneux. Carte postale. - Nantes, ed. : Gaby, s.d. [ca 1930-1940], dim. : 14 x 9, noir et blanc.

Par : Archives départementales d

vignette
picto
Le Château de Bien assis
Le Château de Bien assis. Carte postale. - S.l., ed. : GF, s.d. [ca 1900-1903], dim. : 9 x 14, noir et blanc.

Par : Archives départementales d

vignette
picto
Vue générale de la plage du bourg
Vue générale de la plage du bourg. Carte postale. - S.l., s.d. [ca 1917-1925], dim. : 9 x 14, noir et blanc.

Par : Archives départementales d

vignette
picto
Vue générale de la plage de Caroual
Vue générale de la plage de Caroual. Carte postale. - Rennes, ed. : J. Sorel, s.d. [ca 1904-1908], dim. : 9 x 14, noir et blanc.

Par : Archives départementales d

vignette
picto
Le beach volley
Le beach volley est le nouveau phénomène de mode qui envahit les plages, notamment à Erquy où se tiennent les "Estivales de volley". L'organisateur d'Armor Volley-ball, Vincent Alberteau, explique pourquoi cette nouvelle mode qui séduit les estivants.

Par : INA

vignette
picto
Maison dite Ker Maria, 39 boulevard de la Mer (Erq
Maison haute de plan rectangulaire massé, à pignon ajouré de trois travées en façade, construite en grès. Eléments de décor : statue de Vierge à l'Enfant.Maison datant de la fin du 19ème siècle ou du début du 20ème siècle.
Auteur(s) du descriptif : Pichouron Patrick

Par : L'inventaire du patrimoine

vignette
picto
Maison dite Nazado, 2 rue des Patriotes (Erquy)
Maison de type ternaire à cinq travées en façade antérieure et à trois travées en façade postérieure construite en grès et granite sur un plan double en profondeur. Elle est flanquée d'une dépendance plus basse à gauche.Maison datant de la 1ère moitié du 19ème siècle.
Auteur(s) du descriptif : Pichouron Patrick

Par : L'inventaire du patrimoine

vignette
picto
Tableau : Saint Mathurin exorcisant la fille de l'
Oeuvre peinte sur bois de 1728, signée Le Moynne. Saint Mathurin, en habit d'évêque et debout sur une estrade, occupe la moitié droite du tableau. Il bénit la princesse Théodora aux yeux révulsés qui tend la main vers lui. Derrière elle, son père, l'empereur Maxime, la soutient. Des spectateurs de la cour les entourent. Scène se déroulant dans une salle d'apparat (tentures rouges). Un diablotin s'échappe par une fenêtre.Peinture sur bois de 1728, signée Le Moyne. Elle été dégagée d'une couche picturale de 1850 lors de la restauration du retable en 1985 par Jean Poilpré et Joël Huteau.
Auteur(s) du descriptif : Robert Céline

Par : L'inventaire du patrimoine

vignette
picto
Calice 7
Calice en argent à coupe lisse et noeud ovoïde. Décor de feuilles d'eau sur le pied et le noeud. Ornementation florale sur la bâte.Calice réalisé en 1837 ou en 1838 par l'atelier parisien Martin et Déjean, actif entre 1837 et 1846. La tige et le pied ne sont peut-être pas d'origine et peuvent être en métal argenté (poinçons portés uniquement sur la coupe).
Auteur(s) du descriptif : Robert Céline

Par : L'inventaire du patrimoine

vignette
picto
Maison dite l'étoile de Caroual, Caroual Plage, 4
Maison mitoyenne de plan rectangulaire massé, à double orientation, construite en grès et brique. Elle comprend un important étage de soubassement ouvert de deux grandes baies à l'arrière, un rez-de-chaussée à deux pièces et un étage en surcroît. Eléments de décor : brique, croupe, balcon.Maison datant du 2ème quart du 20ème siècle.
Auteur(s) du descriptif : Pichouron Patrick

Par : L'inventaire du patrimoine

vignette
picto
Ancienne ferme, la Grande Ville-Josselin (Erquy)
Ferme construite en grès. La partie agricole comprend un fournil et un hangar mitoyens. Le fournil est un bâtiment de plan rectangulaire massé comprenant un comble à surcroît et un four au mur-pignon, dont le couvrement est formé par une voûte en cul-de-four. Le hangar est un hangar à orthostates : il présente à l'avant trois baies divisées par des piliers de grès (orthostates) soutenant la charpente.Ancienne ferme datant du 19ème siècle. Elle comprend un fournil de la 1ère moitié du 19ème siècle, un hangar agricole datant probablement de la 2ème moitié du 19ème siècle et un logis de la fin du 19ème siècle ou du début du 20ème siècle.
Auteur(s) du descriptif : Pichouron Patrick

Par : L'inventaire du patrimoine

vignette
picto
Outil à fabriquer des lignes de pêche
Rouet à fabriquer les lignes, comprenant un cadre en bois de 40 cm de longueur sur 15 cm de largeur, équipé de 5 tourets munis d'un crochet en fer, pour faire se nouer ensemble des lignes en chanvre ou en crin de cheval.Le rouet à fabriquer des cordes (pour pêcher les raies, les congres, les morues) est appelé "grêle" par les pêcheurs d'Erquy. Les cordes peuvent être en chanvre ou en crin de cheval ("ligne de vet"). Les cordes peuvent être nouées ou toronnées en 2, 3 ou 4 torons, selon la solidité souhaitée. Le noeud de grappin et le noeud de ligne sont utilisés pour attacher un hameçon. La pièce de corde reste la distance de référence en pêche, en référence à la pratique de mouiller une pièce de corde : 133 mètres, lors des campagnes de pêche à la morue à Terre-Neuve et en pêche côtière. Deux grêles différentes ont été repérées auprès des anciens pêcheurs d'Erquy : Raymond Pays et Yves Meslin.
Auteur(s) du descriptif : Prigent Guy

Par : L'inventaire du patrimoine

vignette
picto
Immeuble à logements "La Haute-Folie", le Port, 38
Construction en moellons de grès rose à pignon en façade.Cette maison ancienne, mais très remaniée, abritait aux 17ème et 18ème siècles les ouvriers charpentiers de marine d'Erquy. Les pierres incurvées sont en forme de pont de bateau. L'escalier extérieur n'existe plus. Au 18ème siècle, un chantier naval était installé au quartier des Loges, ancien quartier de la Chaussée-Neuve (cadastre 1785), dont le bâti remanié existe encore aujourd'hui. Cet immeuble d'habitation, appelé "Château de la Haute-Folie", ou encore "loge", datant au moins du 18ème siècle, témoigne de la construction navale à Erquy à cette époque. Les maîtres architectes de navire étaient représentés au 18ème siècle par 5 familles notables : les Beaubra, les Dobet, les Pasturel, les Robinot et les Renault. Le plan cadastral de 1785 indique la présence de 4 loges, appelées "mazières" sur le plan des Ingénieurs militaires du Roi, et de magasins ; cette loge étant la dernière existante. Trois cales de construction étaient aménagées à proximité des "masières de la Conninière" en amont de l'ancien port de la Naise, occupé par les barques des marins-pêcheurs. Un parc pour la conservation des bois de construction se trouvait au pied du chemin montant à Tu-es-Roc. Les chantiers de l'Echaussée connurent une activité exceptionnelle dans les années 1780-1783, pour la construction d'un bâtiment de 800 tonneaux appelé "le Maréchal de Castries". En 1760, on pouvait dénombrer 13 charpentiers de marine à Erquy et en 1786 9 charpentiers et calfats (recherches historiques de Le Gal La Salle, AN C 4 198-213, T. Le Goff).
Auteur(s) du descriptif : Prigent Guy

Par : L'inventaire du patrimoine

vignette
picto
Front de mer d'Erquy, digue-promenade : boulevard
Forme convexe de la digue de soutènement, construite en grès d'Erquy. Sur l'ensemble du boulevard, des villas non-mitoyennes se succèdent. Les constructions sont généralement en retrait dans un jardin clos par un mur de grès rose ou directement alignés sur la voie. Le trottoir est bordé sur presque toute sa longueur, d'un ensemble continu en grès rose. Les maisons sont de type traditionnel (rez-de-chaussée, un étage, combles) et de proportions trapues. Peu de maisons sont en longueur. Elles sont d'architecture variée mais elles intègrent toutes l'utilisation du grès rose, parfois associé à la brique et aux mosaïques, avec des balustrades en bois peint.L'ensablement du fond de la baie, les marées et les courants, l'action des vents ont contribué à l'édification naturelle d'une dune, constituant ainsi le marais du bourg. Ce milieu instable, longtemps jugé insalubre, resta inhabité jusqu'à la fin du 19ème siècle où quelques villas "avec vue imprenable sur mer" furent édifiées. Le ruisseau du val fut canalisé et la création du "Boulevard de la mer" décida de l'urbanisation du cordon dunaire. Cependant, le sable recouvrait régulièrement le boulevard de la grève (ancien nom) pendant les tempêtes d'hiver. En 1895, l'association syndicale du marais d'Erquy s'était déjà préoccupée de l'écoulement des eaux. En 1926, la mairie réclamait le curage de la rigole d'assainissement et de faire réparer la vanne de l'aqueduc d'écoulement des eaux de la rigole.Le mur de soutènement de la digue promenade épouse agréablement la forme convexe de la rade.En 1909, le Syndicat d'initiative d'Erquy-Les Bains demandait à l'Etat une concession temporaire de 5700 m2 et la reconnaissance du chemin rural longeant la grève du bourg dans les dunes (terrain domanial). A la même époque, tous les terrains bordant ce chemin avaient été concédés pour des constructions balnéaires. De nombreuses villas avaient déjà été construites à la fin du 19ème siècle. On peut citer la première villa, la "Villa Saint-Michel" construite en 1880-81, appartenant à la famille Besnier (Guérin de La Houssaye, premier commanditaire), la villa de maître Dorvel (1883-1884), la villa des Briend (armateur-minotier), la "Villa Scota" avec son kiosque, datée de 1902, la villa de la pointe de La Heussaye (1906), où fut tourné le film du réalisateur Claude Autant-ara, en 1954, "Le blé en herbe" d'après le roman de Colette, la "Villa Penthièvre", la "Villa Gagey" (1930) de style néo-renaissance bretonne, où s'exprime tout le savoir-faire des tailleurs de pierre d'Erquy, la "Villa Neis Goalent". Ces habitations présentent une architecture balnéaire à la fois hétéroclite dans leur structure mais cohérente dans le choix des matériaux, on l'on retrouve l'utilisation permanente du grès d'Erquy.Le front de port d'Erquy avec ses rues parallèles (rue Foch) mériterait d'être préservé d'un urbanisme excessif, qui pourrait rompre avec les traits de caractère de l'architecture balnéaire classique de la station et l'échelle des constructions.
Auteur(s) du descriptif : Prigent Guy

Par : L'inventaire du patrimoine

Afficher le widget sur mon site Voir tous les documents
X

Afficher le widget sur mon site

Vous pouvez afficher le ce widget sur votre site en insérant le code suivant :

<iframe src="https://www.breizhapp.net/widgetbretania/index.php?set=wgt_erquy"></iframe>

Vous pouvez également voir la liste de tous les widgets à l'adresse suivante Liste des widgets