Les documents du Golfe du Morbihan

vignette
picto
Vannes
D'une image de ville tranquille, Vannes se transforme en ville dynamique. Sa proximité avec le Golfe du Morbihan attire une population souvent jeune, qui s'intéresse notamment à l'activité économique liée aux nouvelles technologies.

Par : INA

vignette
picto
Monsieur Perrodot, collectage de la mission Basse-
Monsieur Perrodot, Sarzeau, Saint-Colombier, le 22 juillet 1939

Par : Mission Basse-Bretagne 193

vignette
picto
Emañ er Vo en Eañhoed (début), collectage de la mi
Emañ er Vo en Eañhoed, Perrodot Marie, le 22 juillet 1939 à Sarzeau (Morbihan)

Par : Mission Basse-Bretagne 193

vignette
picto
Emañ er Vo en Eañhoed

Par : Dastum

vignette
picto
Par un samedi au soir on vient me prévenir que ma

Par : Dastum

vignette
picto
Couronne de mariée, collectage de la mission Basse
Dans la salle de Madame Le Gal, couronne de mariée de Madame Le Gal : le diadème, les pans, le bouquet de corsage, Surzur, le 24 juillet 1939

Par : Mission Basse-Bretagne 193

vignette
picto
Un lit-clos, collectage de la mission Basse-Bretag
Un lit-clos, Surzur, Kerlann, le 17 juillet 1939

Par : Mission Basse-Bretagne 193

vignette
picto
Bouquet de conscrit, collectage de la mission Bass
Le bouquet fait par Madame Le Quintrec, vu de dos pour montrer l'armature, Surzur, Kerlis, le 21 juillet 1939

Par : Mission Basse-Bretagne 193

vignette
picto
Danses dans la cour du presbytère, collectage de l
Danses dans la cour du presbytère. Surzur (Morbihan), le 16 juillet 1939 (film original I, II, III - durée 4'31)

Par : Mission Basse-Bretagne 193

vignette
picto
Mariage de Thérèse Jégo (installation), collectage
Mariage Thérèse Jégo (installation). Surzur (Morbihan), le 24 juillet 1939 (film original IV - durée 1'26)

Par : Mission Basse-Bretagne 193

vignette
picto
Mes plijein a hré dein, collectage de la mission B
Mes plijein a hré dein, Le Ray Julienne et Trevedic Cécile, le 17 juillet 1939 à Surzur (Morbihan)

Par : Mission Basse-Bretagne 193

vignette
picto
Me 'zei geneoh ha hui 'zei genein, collectage de l
Me 'zei geneoh ha hui 'zei genein, Le Gall Jeanne-Marie, le 18 juillet 1939 à Surzur (Morbihan)

Par : Mission Basse-Bretagne 193

vignette
picto
Place Saint-Pierre, anciennement place de la Coméd
Place de forme rectangulaire étroite qui l'apparente plus à une rue qu'à une place.Place très ancienne située entre la cathédrale et la Cohue, bordée surtout de maisons en pan de bois et de deux édifices importants qui se font face et qui lui confèrent ce caractère de place. Dans le rentier ducal de 1455-1458, elle est appelée "placeix Saint Pere". On la trouve dénommée en tant que rue sur les anciens plans de la ville. Elle est jointive de la place Henri IV par un étroit passage entre deux maisons.
Auteur(s) du descriptif : Lainé Claire ; Toscer Catherine

Par : L'inventaire du patrimoine

vignette
picto
Maison, 11 rue Noé (Vannes)
Logis construit sur une parcelle située en bordure de la première enceinte. Il existe une déclaration établie en 1677 par Nicole Nouel veuve de défunt Michel Loget qui était maître menuisier.
Auteur(s) du descriptif : Lainé Claire ; Toscer Catherine ; Danielo Julien

Par : L'inventaire du patrimoine

vignette
picto
Bulletin paroissial de Vannes - paroisse de Saint
février 1914. 20ème siècle

Par : Gallica

vignette
picto
Bulletin paroissial de Vannes - paroisse de Saint
mai 1914. 20ème siècle

Par : Gallica

vignette
picto
Bulletin paroissial de Vannes - paroisse de Saint
août 1914. 20ème siècle

Par : Gallica

vignette
picto
Bulletin paroissial de Vannes - paroisse de Saint
août 1917. 20ème siècle

Par : Gallica

vignette
picto
Remerciements du Capitaine Goering
Sur la demande du Maréchal Goering, une cérémonie présidée par son neveu le Capitaine Goering est organisée à Vannes en l'honneur de deux morbihannaises qui ont sauvé quatre aviateurs allemands de la mort.

Par : INA

vignette
picto
Dir Ha Tan [Le groupe vannetais Dir Ha Tan]
Gant o gitaroù ha binvioù-all ha doareoù da ganañ deuet eus ar folk song e ijin ar strollad Dir ha Tan ur sonerezh eus e mare, met sanket don e gwrizioù en hengoun. [Avec des guitares et d'autres instruments de la musique folk, les jeunes Morbihannais de Dir ha Tan inventent une musique ancrée dans la tradition, mais très contemporaine.]

Par : INA

vignette
picto
La réélection de Francois Goulard
Au lendemain du deuxième tour des élections municipales, retour sur la réélection du maire de Vannes, François Goulard. Dans une ville traditionnellement à droite, cela avait été une surprise de le voir en ballottage à l'issue du premier tour. Il est finalement passé, mais avec seulement 675 voix d'avance.

Par : INA

vignette
picto
Hôtel de Marboeuf, puis Imprimerie Lafolye-Lamarze
Hôtel à plan en L construit sur une parcelle d'angle place des Lices et rue Saint-Vincent.Un plan conservé dans les archives de l'Intendance montre l'emplacement de l'hôtel peut-être édifié dans la première moitié du 18e siècle (d'après la forme des ouvertures) sur un terrain afféagé : non mentionné dans la réformation de 1677, il semble avoir été construit après cette date. Sur ce plan qui indique l'enclos de l'hôtel, alors propriété du sieur Liard, il était prévu d'augmenter la construction sur l'étang des Lices, ce qui ne semble ps avoir été réalisé. le plan signale également que le mur est de l'enclos bordait le "pavage de l'abreuvoir", indiquant que l'étang des Lices qui alimentait le moulin servait aussi d'abreuvoir.Dans les matrices cadastrales de 1844, l'hôtel est la propriété en 1844 de Napoléon-Alexandre de Lamarzelle, libraire à Vannes. Ces mêmes matrices signalent une augmentation de construction en 1860, qui correspond à un agrandissement de l'édifice, probablement d'une travée latérale est. Les archives départementales conservent les plans d'aménagement de l'imprimerie Lafolye-Lamarzelle par Joseph Caubert de Cléry en 1909-1910 avec agrandissement postérieur du bâtiment sur la cour et aménagement du 1er étage sur pilotis au-dessus d'une partie de l'étang des Lices.
Auteur(s) du descriptif : Herbaut Claudie ; Toscer Catherine ; Lainé Claire ; Danielo Julien

Par : L'inventaire du patrimoine

vignette
picto
Maison dite Ker Le Corre, 1 impasse du commandant
La maison est construite sur une parcelle d'angle, en alignement sur rue. La maison a un plan complexe avec deux corps en pignon sur rue, le corps postérieur correspondant au hangar qui ne fait pas partie de la maison. Elle présente une élévation à travées avec une cave, un étage carré et un étage de comble desservis par un escalier latéral postérieur. Le tout est coiffé d'une toiture à longs pans avec demi-croupe et noues diverses. La mise en oeuvre des murs est en appareil polygonal comme ceux du soubassement mais à tendance losangée. Les encadrements des ouvertures sont en ciment comme les bandeaux de façade et d'angle. On note la présence d'un crochet au sommet de la fenêtre qui éclaire l'étage de comble impasse commandant Marchand.Maison construite en 1912 dans l'emprise du lotissement avec un hangar intégré au bâtiment et situé en façade latérale rue du commandant Marchand, transformé aujourd'hui en simple garage. Les plans sont dressés par l'architecte lorientais Jasseron (fils) pour monsieur Le Corre, agent d'assurance. La maison y est nommée « Ker Le Corre » (ce nom a aujourd´hui disparu bien que le cartouche subsiste sur la façade). L'annuaire téléphonique de 1932 signale un Le Corre, commerçant, représentant, consignataire assurance, inspecteur, corroborant le plan de l´impasse de 1932 où figure le même nom.
Auteur(s) du descriptif : Toscer Catherine ; Lainé Claire

Par : L'inventaire du patrimoine

vignette
picto
Maison, anciennement dite la Palestine, 10 rue Ric
La maison est de plan en équerre avec tour d'escalier dans l'angle postérieur. L'aile est sur le jardin possède une élévation ordonnancée avec une seule travée axiale tandis que l'élévation sur rue est de type ternaire.Cette maison aurait été construite en 1860, d'après le cadastre numérisé ; cette date est à mettre en doute car figure à cet emplacement sur le plan cadastral de 1809 deux bâtiments parallèles autour d'une cour, entourés d'un vaste jardin, nommés la Palestine en 1844, qui figurent également sans l'aile de retour sur le plan de Charier de 1863. Cette dernière aile est probablement construite peu après, tandis que le bâtiment nord a disparu. Le garage à l'est du jardin date de la fin du 19e siècle et a subi quelques remaniements. La porte d'entrée et les ouvertures ont été en partie modifiées au début du 20e siècle. En 1913, la maison est habitée par un avocat. La maison a été désenduite vers 1970.
Auteur(s) du descriptif : Lainé Claire ; Toscer Catherine

Par : L'inventaire du patrimoine

vignette
picto
Air de flûte (28)

Par : Dastum

vignette
picto
Colloque conte

Par : Dastum

vignette
picto
Conte

Par : Dastum

vignette
picto
Colloque conte

Par : Dastum

vignette
picto
Colloque conte

Par : Dastum

vignette
picto
Colloque conte

Par : Dastum

Afficher le widget sur mon site Voir tous les documents
X

Afficher le widget sur mon site

Vous pouvez afficher le ce widget sur votre site en insérant le code suivant :

<iframe src="http://www.breizhapp.net/widgetbretania/index.php?set=wgt_GolfeMorbihan"></iframe>

Vous pouvez également voir la liste de tous les widgets à l'adresse suivante Liste des widgets